Free songs
Promoting French Culture and Language

Mystère à Montreux – Chapter 4

LA SALLE DU CONGRÈS 

Montreux4Paul Blake ouvre les yeux, Il regarde sa montre. Six heures et demie. Il a bien dormi. Il se lève, met sa robe de chambre et va à la fenêtre ouvrir les volets. Pendant une longue minute il contemple le lac dans toutr sa splendeur. Puis il va à la salle de bain, jette sa robc de chambre et son pyjama et prend une douche. L’eau froide le rafraichit. Lentement il s’habille. Puis il se rase avec son rasoir électrique.

Pendant ce temps il pense aux incidents de la veille. Il ne trouve pas la clef du mystère.
<<J’exagère >> se dit-il enfin. << Cela n’a pas d’importance. >> Et il descend à la salle à manger prendre son petit dejeuner.

McDonald, le journaliste, y est déjà. Il raconte ses anecdotes. Il fait rire les autres. Il rit souvent lui-mème. Mais Blake remarque que les yeux dc l’Écossais ne rient pas. Au contraire, il examine les autres d’un oeil pénétrant.
<<Ah, voilà Franz Richter!>> dit soudain le professeur Braun, assis près de Blake. Blake voit, devant la porte de la salle, un homme grand, distingué, aux cheveux argentés. Il porte des lunettes.
<<Quel homme remarquable!>> continue le professeur.
<<Il parle anglais comme un Anglais, français comme un Français, allemand comme un Allemand, et trois ou quatre autres langues. C’est Richter qui dirige le système de traduction simultanée que nous avons ait congrès, >>
Le docteur Villemain se lève. Il regarde sa montre. << Neuf heures moins le quart >> dit-il. << Vous venez, messieurs? Je vous prends dans mon auto. >>

L’auto du docteur Villemain est une vieille Peugeot. Il conduit avec précaution. La salle où le congrès va avoir lieu n’est pas loin de l’hôtel et les quatre hommes y arrivent bientôt. Dans un coin dc la grande salle Blake voit une énorme boite en métal et, tout près, trois cabines. <<C’est l’appareil qui fournit la traduction simultanée.>> lui explique le professeur.
<<Dans chaque cabine il y a deux traducteurs qui traduisent en anglais, en français ou en allemand. Chaque congressiste doit porter un casque téléphonique qui lui permet dr suivre les discours dans la lanque qu’il prèfére.>>

Blake passe avec les autres derrière les cabines. Une jeun femme, très jolie, qui est dans une des cabines, le voit. Elle a sort de la cabine.

< <Monsieur Paul Blake? >> lui dit-elle, <<Je suis Madeleine Mornet. J’ëtais à l’univenité avec Jacqueline.>>
<<Enchanté, mademoiselle >>, répond Blake.
<< Jacqueline m’a souvent parlé de vous. Vous faites la traduction et français? >>
<< Oui, mousieur >>, dit Madeleine. << Mais voici le président qui veut commencer. >>

Blake trouve vite sa place qui est marquée par un petit drapeau britannique. 11 met son casque téléphonique et s’assied. Le président se lève.

Questions

1 Quelle est l’occupation de Franz Richter?

2 Où Blake le voit-il?

3 Comment Blake va-t-il au congres?

4 Pourquoi chaque congressiste doit-il porter un casque téléphonique?

5 Qui rencontre Blake quand il entre dans la grande salle?

6 Comment la place de Blake est-elle marquée?

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.